Orientations

 La fonction pastorale des archives ecclésiastiques

Lettre circulaire
de la Commission pontificale pour les biens culturels de l’Église
2 février 1997


EXTRAITS

«La Commission Pontificale pour les Biens culturels de l’Église a plusieurs fois fait part aux archevêques et évêques du désir, exprimé par le Souverain Pontife Jean-Paul II, de voir donner aux biens culturels de l’Église toute l’attention qu’ils méritent, en tant que témoignages des traditions chrétiennes et instruments privilégiés dans la nouvelle évangélisation que requiert l’époque actuelle. (…)

«Les archives ecclésiastiques, qui conservent une documentation authentique et spontanée sur les personnes et les événements, sont les gardiennes de la mémoire historique de l’Église et manifestent ainsi son sens de la Tradition. En effet, les informations qu’elles renferment permettent de reconstituer les vicissitudes de l’évangélisation et de l’éducation à la vie chrétienne. Les archives ecclésiastiques constituent la source primordiale et indispensable à toute histoire des expressions et des manifestations variées de la vie religieuse et de la charité chrétienne. (…)

«Ces motivations théologiques sont à la base de l’attention et du soin qu’ont les communautés chrétiennes à conserver leurs archives. Les sources historiques, gardées dans les coffres d’antan comme sur les rayonnages d’aujourd’hui, ont permis et favorisé la reconstitution des événements passés, facilitant ainsi la transmission historiquement documentée de l’action pastorale des évêques dans leurs diocèses, des curés dans leurs paroisses, des missionnaires dans les zones de première évangélisation et des religieux dans leurs instituts. (…)

«Par conséquent, les archives ecclésiastiques méritent d’être prises attentivement en considération, tant au point de vue de leur valeur historique que de leur valeur spirituelle, ce qui permet de mieux saisir le lien intrinsèque qui unit l’un à l’autre ces deux aspects de la vie même de l’Église. L’histoire multiforme des communautés, telle qu’elle est rapportée dans leurs archives, est la preuve manifeste de cette empreinte de l’action salvifique du Christ qui féconde son Église, sacrement universel de salut, et l’entraîne sur le chemin des hommes. Le Pape Paul VI aimait à dire que les archives ecclésiastiques conservent les traces du transitus Domini [passage du Seigneur] dans l’histoire des hommes. (…)

«Le patrimoine archivistique, en tant que bien ecclésiastique et comptant parmi les finalités spécifiques de ces mêmes biens de l’Église, peut donc contribuer validement à la nouvelle évangélisation. Grâce à l’apport des biens culturels élaborés par les communautés ecclésiales, il sera alors possible de continuer et même de développer le dialogue des chrétiens avec le monde contemporain.»

+ Francesco Marchisano
Président 



AUTRE TEXTE DE RÉFLEXION

LA PLACE DES ARCHIVES DANS L’HISTOIRE DU SALUT
Allocution du cardinal Gérald C. Lacroix
lors de la bénédiction du Centre des archives historiques
17 décembre 2014