Notre-Dame de Québec devient basilique mineure, 1874

Tous droits réservés, AAQ

BREF de Sa Sainteté le pape Pie IX élevant la cathédrale Notre-Dame de Québec au rang de basilique mineure à l’occasion du bicentenaire du diocèse de Québec (1674-1874), Rome, 28 août 1874. Parchemin, 29.5 X 44.7 cm, avec sceau humide rouge, 2.9 cm. Original.

Archives de l’Archidiocèse de Québec
Fonds Archidiocèse de Québec, 1 CM, Bulles et brefs, I : 44

__________

TRADUCTION FRANÇAISE

PIE IX, PAPE.
Pour en conserver le perpétuel souvenir. 

On nous a appris que le premier jour d’octobre de la présente année sera le deux-centième anniversaire de l’érection du diocèse de Québec, et on Nous a demandé, pour perpétuer la mémoire de ce fait si remarquable, de vouloir, dans notre bienveillance Apostolique, ennoblir l’Église Cathédrale de Québec du titre et des privilèges de Basilique de second ordre. Comme Nous avons grandement à cœur la splendeur des édifices sacrés et que l’ancienneté de l’Église de Québec semble en quelque sorte réclamer cet honneur, Nous avons cru devoir accéder à cette prière, aussitôt qu’elle Nous a été transmise.

Appuyé sur ces motifs, absolvant uniquement pour l’effet des présentes et considérant comme absous de toute sentence d’excommunication, d’interdit et autres censures et peines ecclésiastiques, de quelque manière et pour quelque cause qu’elles aient été portées, si par hasard elles l’avaient été, tous et chacun de ceux que favorisent Nos présentes lettres, Nous élevons, en vertu de ce Bref et par Notre Autorité Apostolique, l’Église Catholique de Québec, Canada, au rang de Basilique Mineure, et nous lui concédons, accordons et octroyons à perpétuité tous et chacun des droits et privilèges dont jouissaient et peuvent jouir les Basiliques Mineures.

Nous décrétons que nos présentes lettres ont et auront force, valeur et efficacité, qu’elles sortent et obtiennent leurs pleins et entiers effets, qu’elles garantissent complètement et pour toujours à la dite Église l’obtention du nom, des privilèges et des droits dont il a été fait mention précédemment, et qu’il doit en être jugé et défini de la sorte par tous les Juges Ordinaires et même par les Délégués-Auditeurs des causes du Palais-Apostolique, déclarant de plus nul et vain tout attentat en contravention avec les susdits décrets, commis sciemment ou avec ignorance, par n’importe quelle autorité.

Et cela, s’il en est besoin, nonobstant notre règle et celle de la Chancellerie-Apostolique de ne pas violer un droit acquis; nonobstant aussi la règle portée par Benoit XIV, notre prédécesseur de sainte mémoire, sur la division des matières; nonobstant encore toute autre constitution et ordonnance générale ou particulière, émanant du Saint-Siège, des Conciles généraux et provinciaux, ainsi que des Synodes, nonobstant enfin tout statut, coutume, et tout autre chose contraire en vigueur dans la dite église de Québec, lors même qu’ils seraient confirmés par le serment, qu’ils jouiraient de l’approbation du Siège-Apostolique, ou qu’ils reposeraient sur quelqu’autre titre que ce soit.

Donné à Rome, près Saint-Pierre, sous l’Anneau au Pêcheur, le 28 août de l’an MDCCCLXXIV, de Notre Pontificat le vingt-neuvième.

(Signé),            F. Card. Asquini

Référence: [Hamel, Thomas-Étienne], Le deuxième centenaire de l’érection du Diocèse de Québec, Québec, Blumhart & Cie, Libraires-Éditeurs, 1987, p. 18-20

_____

EXPOSITION DE LA PIÈCE

Le trésor de Notre-Dame : quatre siècles de ferveur et de mémoire
Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec, 15 déc. 2013 – 5 janv. 2015.
À l’occasion des fêtes du 350e de l’érection canonique de la paroisse
Notre-Dame de Québec (1664-2014).