Mgr Maurice COUTURE, s.v.

23. Mgr Maurice Couture, s.v. - Copie
Dachowski Photography ©AAQ

Mgr Maurice COUTURE, s.v. (1926-2018)
Évêque auxiliaire à Québec, 1982-1988
Évêque de Baie-Comeau, 1988-1990
23e évêque et 13e archevêque de Québec, 1990-2002
Primat du Canada


NOTICE: Jean LeBlanc, Dictionnaire biographique des évêques catholiques du Canada : les diocèses catholiques canadiens des Églises latine et orientales et leurs évêques : repères chronologiques et biographiques 1658-2012, Montréal, Wilson & Lafleur, 2e éd., 2012, pp. 403-404.
Avec l’aimable autorisation de la Maison d’édition, 17 mai 2019.


Né le 3 novembre 1926 à St-Pierre-de-Broughton, dans la région de l’Amiante, fils d’un cultivateur modeste père de 7 enfants, il fit ses études primaires dans sa paroisse natale, ses études secondaires au juniorat Ste-Marie de Charlesbourg (1939-1940) et au séminaire de Québec (1940-1947), et sa théologie au grand séminaire de Québec, où il obtint une maîtrise en théologie en 1952. Il avait prononcé ses voeux perpétuels chez les Religieux de St-Vincent-de-Paul le 15 août 1948. Ordonné prêtre le 17 juin 1951 par Mgr Leblanc, évêque de Gaspé, il poursuivit d’abord ses études en vue du doctorat en théologie, puis fut jusqu’en 1955 anima­teur de retraites fermées à l’intention des jeunes, tout en étant durant l’été animateur de terrains de jeux. Il fonda durant cette période le Patro de La Baie, et devint de 1955 à 1965 responsable du séminaire St-Vincent de sa congrégation. Fonda­teur et supérieur de 1965 à 1970 du séminaire inter-communautaire St-Augustin de Cap-Rouge, il fut le premier président de CADRE (Centre d’animation, de développement et de recherche en éducation) et, de 1968 à 1970, premier président de l’ACQ (Association des collèges du Québec) et conseiller moral de l’AREQ (Asso­ciation des religieuses enseignantes du Québec). Nommé en 1970 supérieur de la province canadienne de sa communauté, il en devint le supérieur général en 1976, avec résidence à Rome, et venait d’être réélu pour un deuxième mandat lors de sa nomination à l’épiscopat.

Élu le 17 juillet 1982 évêque titulaire de Talaptula et auxiliaire de Québec, il fut sacré le 22 octobre dans la basilique de Ste-Anne-de-Beaupré par Mgr Vachon, archevêque de Québec, assisté de ses deux auxiliaires : Mgr Audet, évêque titulaire de Thibaris, et Mgr Labrie, évêque titulaire d’Urci. Il fut nommé directeur du Service de la pastorale, responsable des Instituts de vie consacrée et de l’assistance aux déshérités et marginaux. Il participa aussi aux travaux de la Commission Justice et Foi, et mit sur pied un Service d’initiation sacramentelle. Transféré à Baie-Comeau le 1er décembre 1988 (et publié le 7 décembre), il y fut intronisé le 13 janvier 1989. Promu le 17 mars 1990 au siège primatial de Québec, dont il devint le 23e évêque et le 13e archevêque, il en prit possession le 1er mai. Atteint par la limite d’âge, il remit sa démission le 3 novembre 2001 (acceptée le 15 novembre 2002), mais le Saint-Siège lui demanda de rester en poste jusqu’à la nomination de son succes­seur, dont l’intronisation ne se fit que le 26 janvier 2003. Il se retira à Québec, et fut l’un des quatre délégués du Saint-Siège pour l’exécution des décrets relatifs à la réorganisation des diocèses du Nord (31 mai 2007).

Intellectuel engagé, grand communicateur, reconnu comme un homme d’écoute et de présence, observateur attentif des multiples évolutions de la société québécoise qu’il sut interpeller intelligemment dans le respect et l’authenticité, capable d’analyses autant que de synthèses, il fut un véritable chef de file dans le domaine de l’engagement social et de la promotion de la justice. Partisan d’une pastorale proche des gens et respectueuse des personnes, ouvert au monde d’aujourd’hui, favorable à l’ordination d’hommes mariés et à la collaboration des prêtres sécularisés à la pastorale, il se montra attentif tout autant aux projets de société qu’aux enjeux et défis de l’éducation, à l’accueil des immigrants, à la protection du patrimoine, à la place des jeunes et des femmes dans l’Église, à l’ouverture sur les pays en développement. Plusieurs croient d’ailleurs que ses prises de position progressistes lui coûtèrent le chapeau cardinalice. Simple de contact, cordial, pasteur exigeant et infatigable comme le décrivit son successeur, Mgr Ouellet, il était reconnu pour son amour des pauvres et des démunis et son souci de la par­ticipation et de la communion ecclésiales. Homme de la parole, volontiers racon­teur, rassembleur exemplaire, il se montra toujours sensible à la dimension humaine des événements, chercha constamment à traduire les valeurs évangéliques dans une modernité fidèle aux héritages du Québec, et se voulut avant tout un pédagogue de la foi. Il s’attacha surtout, à Baie-Comeau, à coordonner le travail des organismes sociaux du diocèse, et se montra particulièrement soucieux de la jeunesse en milieu défavorisé, de la qualité de l’éducation et de la promotion de la vie religieuse. Sa priorité à Québec fut l’implantation de structures de co-responsabilité avec le laïcat. Il y tint de 1992 à 1995 un synode diocésain, et donna un nouvel essor au diaconat permanent. Il fut président de l’AÉQ de 1993 à 1995, fut promu grand officier de l’Ordre national du Québec le 28 octobre 2003, et fut en octobre 2007 le premier récipiendaire du prix Fernand-Dumont, décerné par la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval pour sa contribution à l’actualisation de la foi chrétienne.

Devise : LA CHARITÉ ESPÈRE TOUT
Armoiries : page web de l’archidiocèse de Québec
Iconographie : EGC (1990) 199

Œuvres :

  • La pauvreté : un appel à la solidarité. St-Laurent, Québec, 1997.
  • Maurice Couture. Encore un mot… Ottawa, 2002.

AUTRES NOTICES

  • MAISONNEUVE, Pierre, en collaboration avec Josée Latulippe, Maurice Couture : encore un mot. Entretien avec Pierre Maisonneuve. Ottawa, Novalis, 2002, 191 p.

PORTRAITS DES ÉVÊQUES ET ARCHEVÊQUES

Photographies des portraits des évêques et archevêques du grand salon de l’Archevêché de Québec sur les originaux conservés au Musée de la civilisation (Collection Archevêché de Québec). Huile sur toile sauf  :

  • Card. VACHON : photographie originale par Kdel (Québec).
  • Card. OUELLET : photographie originale par Studio Guy Raymond (Québec)