Mgr François-Louis POURROY DE LAUBERIVIÈRE

Dachowski Photography ©AAQ

Mgr de LAUBERIVIÈRE (1711-1740)
5e évêque de Québec, 1739-1740


NOTICE: Jean LeBlanc, Dictionnaire biographique des évêques catholiques du Canada : les diocèses catholiques canadiens des Églises latine et orientales et leurs évêques : repères chronologiques et biographiques 1658-2012Montréal, Wilson & Lafleur, 2e éd., 2012, pp. 698-699.
Avec l’aimable autorisation de la Maison d’édition, 17 mai 2019.


Né le 16 juin 1711 en la paroisse St-Hugues de Grenoble, dans la province française du Dauphiné, d’un président de la Chambre des comptes père de 4 enfants, il fut tonsuré en 1721, fit ses humanités au collège des Jésuites de Grenoble, et ses études philosophiques (maîtrise ès arts, 1727) et théologiques au séminaire St-Sulpice de Paris (bachelier, 1733). Ordonné prêtre le 21 septembre 1735, il obtint sa licence et son doctorat en théologie de la Sorbonne en 1738. Il était chanoine de la collégiale St-Barnard de Romans près de Grenoble depuis 1733.

Présenté par Louis XV le 22 mars 1739, il fut élu le 20 juillet, âgé seulement de 28 ans, 5e évêque de Québec, et sacré le 16 août, en présence de son prédécesseur immédiat, Mgr Dosquet, dans la chapelle du séminaire St-Sulpice de Paris, par Mgr Duplessis de Mornay, ancien évêque de Québec, assisté de Mgr de Kerver, évêque de Tréguier, et de Mgr de La Taste, évêque titulaire de Bethléem et supérieur des Carmélites de St-Denis. Il prêta serment au roi le 20 août dans la chapelle de Ver­sailles, et prit possession de son siège le 20 juin 1740 par une procuration datée du 24 février. Il passa la plus grande partie de la période suivant son sacre chez ses parents à Grenoble. Embarqué pour le Canada sur le Rubis à La Rochelle le 10 juin 1740, une épidémie de typhus exanthématique (« fièvre pourpre » causée par le manque d’hygiène, l’entassement et la présence de rats) s’étant déclarée sur le navire près du grand banc de Terre-Neuve après 22 jours de voyage, il se consacra aux soins corporels et spirituels des malades (près de la moitié des 400 passagers voyageant dans la cale trépassèrent), arrivant à Québec le 8 août. La ville n’avait pas vu d’évêque depuis le départ de Mgr Dosquet en 1735. Frappé lui-même par la maladie le 13 août 1740, alors qu’il séjournait au séminaire de Québec, il mourut le 20 août et, par crainte de la contagion, fut inhumé le même jour, les funérailles solennelles étant célébrées le 27 août et le 22 septembre. Il reposait dans la cathédrale à côté de Mgr de Laval ; ses restes furent transportés en 1877 dans la crypte de la basilique, seul évêque du Régime français y étant alors enseveli, puisque la dépouille de Mgr de Laval fut transférée en 1879 dans la chapelle de l’Université Laval (pour revenir en 1993 dans la basilique).

Dévouement et abnégation n’égalant pas nécessairement sainteté, il ne faut pas céder aux hagiographes et le canoniser prématurément, malgré les miracles qui lui furent attribués, les pèlerinages sur sa tombe jusque vers 1760, et la com­mission d’enquête instituée par Mgr Dubreil de Pontbriand et dont les conclu­sions, tombées dans l’oubli à la suite de la Conquête, furent publiées en 1885 par Mgr Tanguay. Il n’en reste pas moins qu’il promettait beaucoup, qu’il vécut ascétiquement (il portait cilice) et pauvrement, qu’il eût à coup sûr, contrairement à certains de ses prédécesseurs, gardé la résidence, et qu’il aurait probablement entretenu de bonnes relations avec les Jésuites et les Sulpiciens, ayant été élève des uns et des autres. Sa bibliothèque, qui comptait quelque 50 tomes, fut vendue aux enchères à Québec le 21 mars 1741. On voit aussi Laubérivière.

Devise : CITO TUTOQUE
Armoiries : ARC 88 (ce sont les armoiries de sa famille, mais modifiées ; voir : E.-Z. Massicotte, Armorial du Canada français, 1re série, Montréal, 1915, 26).
Iconographie : ARC 88
Mandements : Mandements, lettres pastorales et circulaires des évêques de Québec. v. 1, Québec, 1887, p. 557-561.

Bibliographie : on se référera à la bibliographie sommaire établie par L. Campeau, DBC/2, 554, à compléter par :

  • Têtu, H. Les évêques de Québec. Québec, 1889, p. 197-218.
  • Roy, J.-E. « Notes sur Mgr de Lauberivière », Bulletin des recherches historiques (1895) 4-11.
  • Quinsonas, A.-E.-J.-O. de. Monseigneur de Laubérivière, 1711-1740 : un Dauphinois, cinquième évêque de la Nouvelle-France. Paris, 1936.
  • Yon, A. « Monseigneur de Laubérivière, cinquième évêque de Québec (1740) », Cahiers des Dix (1976) 127-156.

AUTRES NOTICES

  • 1859     BRASSEUR de Bourbourg, C.-É., Histoire du Canada, de son Église et de ses missions (2v., Paris, 1859), I, 263–68.
  • 1885     TANGUAY, Mgr Cyprien, Monseigneur de Lauberivière, cinquième évêque de Québec, 1739-1740. Documents annotés par l’abbé Cyprien Tanguay, Montréal : Eusèbe Senécal & fils, 1885, 159 p. Consultation en ligne : http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtextes/at802.htm , avec l’acte de sépulture, p. 51.
  • 1889     TÊTU, Mgr Henri, Les évêques de Québec, Québec : Narcisse-S. Hardy, éditeur, 1889 692 p., [17] f. de portr.
  • 1911     GOSSELIN, Auguste, L’Église du Canada depuis Monseigneur de Laval jusqu’à la conquête, Québec : Typ. Laflamme & Proulx, 3 vol., 1911-1914. Voir vol. 5 : 353-405. Consultation en ligne : http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtextes/ag385.htm
  • 1930     ROY, Pierre-Georges, « La mort de Mgr de Lauberivière », dans : La ville de Québec, vol. 2 (Québec, 1930 : 163164.
  • 1936     GOSSELIN, Auguste, « Un évêque de 29 ans », Le Canada français, Vol. 24/2 (oct. 1936).
  • 1936     QUINSONAS, Comte de, « Un Dauphinois cinquième évêque de Nouvelle-France : Mgr de Lauberivière (1711-1740), avec une préface du cardinal Baudrillart, de l’Académie française, recteur de l’Institut catholique de Paris, Paris, Éditions Maisonneuve, 19367, 206 p. Arbre généalogique, p. 100.
  • 1938     POULIOT, « Mgr de Lauberivière », Le Messager du Sacré-Cœur, juillet 1938 : 356-363.
  • 1969     CAMPEAU, Lucien, « POURROY DE LAUBERIVIÈRE, François-Louis de », Dictionnaire biographique du Canada (DBC), vol. 2 (1701-1740), 1969. Révisé 1991. Texte anglais : http://www.biographi.ca/en/bio.php?BioId=35167
  • 1976     YON, Armand, « Mgr de Lauberivière, 5e évêque de Québec (1740) », Cahier des Dix, no 41 (1976) : 147-153.
  • 1990     Mgr François-Louis-L de Lauberivière, 5e évêque de Québec (1740), Maison de Lauberivière, 1990.
  • 2002     LEBLANC, Jean, Dictionnaire biographique des évêques catholiques du Canada. Les diocèse catholiques canadiens des Églises latine et orientales et leurs évêques; repères chronologiques et biographiques, 1658-2012, Montréal, Wilson & Lafleur (Coll. Gatianus; Série Instruments de recherche), 2e éd., revue et augmentée, 2012, 1320 p.

PORTRAITS DES ÉVÊQUES ET ARCHEVÊQUES

Photographies des portraits des évêques et archevêques du grand salon de l’Archevêché de Québec sur les originaux conservés au Musée de la civilisation (Collection Archevêché de Québec). Huile sur toile sauf  :

  • Card. VACHON : photographie originale par Kdel (Québec).
  • Card. OUELLET : photographie originale par Studio Guy Raymond (Québec)