Mgr Georges-Léon PELLETIER

(1904-1987)
Auxiliaire de l’évêque de Québec, 1942-1947
Évêque de Trois-Rivières, 1947-1975


NOTICE: Jean LeBlanc, Dictionnaire biographique des évêques catholiques du Canada : les diocèses catholiques canadiens des Églises latine et orientales et leurs évêques : repères chronologiques et biographiques 1658-2012, Montréal, Wilson & Lafleur, 2e éd., 2012, pp. 920-922.
Avec l’aimable autorisation de la Maison d’édition, 17 mai 2019.


Né le 19 août 1904 à St-Épiphane, comté de Témiscouata, fils d’un propriétaire de moulin à scie devenu cultivateur, il fit ses études primaires à l’école du canton de Squatec (1910-1917), travailla sur la ferme et au moulin familiaux (1917-1919), fit ses études classiques au petit séminaire de Québec (1919-1927), et sa théologie au grand séminaire de la même ville (1927-1931), où il obtint une licence en philosophie en 1929 et un doctorat en théologie en 1931. Ordonné prêtre le 24 juin 1931 dans la cathédrale de Rimouski par Mgr Courchesne, évêque de cette ville, il fut nommé professeur en classes de Syntaxe et de Belles-Lettres au petit séminaire de Rimouski, puis envoyé en 1932 aux études à Rome et à Jérusalem. Licencié en Écriture sainte de l’Institut pontifical biblique de Rome en 1934, il fut nommé à son retour à l’été 1935 professeur d’Écriture sainte, de grec biblique et de dogme au grand séminaire de Québec. Il assuma en même temps plusieurs autres charges : professeur d’apologétique au petit séminaire (1935-1937), vicaire dominical à la paroisse St-François-d’Assise (1936-1943), organisateur de forums paroissiaux (1937-1943), aumônier des étudiants de l’Université Laval (1938-1943), de la Jeunesse universitaire catholique, de l’Association des infirmières catholiques, de la Fédération canadienne des universitaires catholiques. Il fut incardiné au diocèse de Québec le 19 mai 1941.

Élu le 5 décembre 1942 évêque titulaire d’Hephaestus et auxiliaire de Québec, il fut sacré le 24 février 1943 dans la basilique de Québec par le cardinal Villeneuve, archevêque de cette ville, assisté de Mgr Vachon, archevêque d’Ottawa, et de Mgr Robichaud, archevêque de Moncton. Il s’occupa particulièrement de l’Action catholique et des œuvres sociales, créant par exemple le Conseil central des œuvres de Québec et appuyant la fondation de l’École de service social de l’Université Laval. Il fut élu vicaire capitulaire à la mort du cardinal Villeneuve le 18 janvier 1947 et le demeura jusqu’au 24 juillet. Transféré le 26 juillet 1947 au siège de Trois-Rivières, dont il devint le 6e évêque, il en prit possession le 21 septembre. Démissionnaire le 30 octobre 1975, il se retira à l’évêché de Trois-Rivières. Il mourut d’un infarctus le 24 septembre 1987 à l’hôpital de Trois-Rivières. Les funérailles furent célébrées le 28, et il fut inhumé dans le mausolée des évêques au cimetière St-Michel.

Polyglotte (il maîtrisait le grec, le latin, l’hébreu, l’anglais, l’italien, l’espagnol et l’allemand), jovial, éloquent, dynamique, plutôt conservateur, menuisier à ses heures.

[…]

Devise : COLLABORARE EVANGELIO
Armoiries : AR2 35
Iconographie : AR2 35

Mandements :

  • Mandements des évêques de Trois-Rivières. v. 15-18. Trois-Rivières, 1950-1975.
  • Actes et décrets du deuxième synode de Trois-Rivières. Publiés et promulgués par Son Excellence Révérendissime Monseigneur Georges-Léon Pelletier, évêque de Trois-Rivières. Trois-Rivières, 1950.

Œuvres : Un beau mariage ; le livre de Tobie, traduction d’après les versions grecques et latines… Montréal, s.d.
Bibliographie : Routhier, G., éd. Les diocèses de Nicolet et de Trois-Rivières et Vatican II. Québec, 2005.