Mgr Pierre-André FOURNIER

(1943-2015)
Auxiliaire de Québec, 2005-2008
Archevêque de Rimouski, 2008-2015


NOTICE: Jean LeBlanc, Dictionnaire biographique des évêques catholiques du Canada : les diocèses catholiques canadiens des Églises latine et orientales et leurs évêques : repères chronologiques et biographiques 1658-2012, Montréal, Wilson & Lafleur, 2e éd., 2012, pp. 519-520.
Avec l’aimable autorisation de la Maison d’édition, 17 mai 2019.


Né le 8 juin 1943 à Plessisville dans la région des Bois-Francs, fils d’un industriel père de 9 enfants, il fit ses études primaires dans sa ville natale et ses études classiques au collège de Lévis et sa théologie à partir de 1963 au grand séminaire de Québec (L.Th.). Ordonné prêtre à Québec le 10 juin 1967 par le cardinal Roy, archevêque de cette ville, il poursuivit des études de langue anglaise au Missouri, puis obtint une maîtrise en pastorale scolaire de l’Université de Sherbrooke. Affecté au ministère paroissial, il fut vicaire à la paroisse St-Jérôme de l’Auvergne (1970-1973) tout en œuvrant à titre de conseiller en éducation chrétienne à la Commission scolaire de Charlesbourg (1972-1973), puis animateur de pastorale dans une commission scolaire régionale (1973-1975) tout en exerçant la fonction de président de la région pastorale des Laurentides (1973-1979). Animateur diocésain (1975-1983) auprès des jeunes travailleurs chrétiens (J.O.C.), il devint curé de St-Roch de Québec (1983-1995), tout en faisant partie du Comité des affaires sociales de l’AÉQ (1987-1993). Président de la région pastorale Québec-Centre (1989-1995) ainsi qu’administrateur de la paroisse St-Pascal-de-Maizerets à Limoilou (1995-1997) afin de faire la fusion avec une autre paroisse, il fut nommé en 1998 curé des paroisses Notre-Dame-de-Foy, St-Denys, St-Mathieu et Ste-Geneviève, qu’il fut également chargé de fusionner. Il avait aussi, durant son année de ressourcement (1995-1996), travaillé pendant 5 mois au sein de la mission diocésaine du Paraguay. Il était au moment de sa nomination (depuis août 2003) directeur du Service diocésain d’animation pastorale et vicaire épiscopal aux affaires pastorales.

Élu le 11 février 2005 évêque titulaire de Diana et auxiliaire de Québec (dernier évêque canadien nommé sous le pontificat de Jean-Paul II), il fut sacré le 10 avril en la basilique de Ste-Anne-de-Beaupré par le cardinal Ouellet, archevêque de Québec, assisté de Mgr Blais, évêque titulaire de Tinum et auxiliaire de Québec, et de Mgr Tremblay, évêque d’Amos. On lui confia la présidence du Comité des affaires sociales, celle du Comité de théologie pour le Congrès eucharistique, et la direc­tion des Services de pastorale sociale. Il fut promu le 3 juillet 2008 au siège archiépiscopal de Rimouski, dont il devint le 9e évêque et le 6e archevêque, y inaugurant son ministère pastoral le 28 septembre. Il reçut le pallium des mains du pape Benoît XVI en la basilique St-Pierre le 29 juin 2009. La rumeur en fit à l’été 2010 l’un des candidats à la succession du cardinal Ouellet sur le siège de Québec. Il fut élu président de l’AÉQ en septembre 2011.

Attiré par la spiritualité de l’Église orientale (surtout melkite), collectionneur d’icônes, membre de la fraternité sacerdotale Jésus-Caritas inspirée de Charles de Foucault, partisan convaincu du travail en équipe, il apportait à son ministère épiscopal une vaste expérience pastorale dans des milieux très divers, ainsi qu’une sensibilité particulière aux problèmes sociaux et une conscience de l’importance des médias. Il a deux oncles (Gilles et Roger Marquis) et un cousin (Yves Fournier) prêtres, et un frère (Benoît) diacre.

Devise : HEUREUX LES PAUVRES
Armoiries : site web de l’archidiocèse de Rimouski
Iconographie : communiqué de la CÉCC, 11 février 2005